Mesures électriques

Mesure décharges partielles effet corona arc électrique et micro résistance

MESURE DÉCHARGES PARTIELLES EFFET CORONA ARC ÉLECTRIQUE ET MICRO RÉSISTANCE

LES DÉCHARGES PARTIELLES

Les décharges partielles sont une conséquence d’un stress diélectrique dans un isolant lors de l’application de haute tension. Les causes sont de plusieurs natures, parmi lesquelles la répartition non homogène du champ électrique, la présence de bulles dans les isolants, les effets de pointes sur le matériau isolant, la présence d’humidité ou de fissures, la présence de contaminants en surface des isolants.

Les décharges partielles sont présentes lors de défauts d’isolation sur les joints de câbles de type XLPE / EPR, les coudées et les terminaisons de câbles dans les appareillages électriques MT et HT sous enveloppes métalliques (cellules haute tension) et  les transformateurs de distribution, ou encore dans tous équipements industriels tels que des systèmes de commutation de puissance (transistors en ponts moulés), des bobinages de machines tournantes (machines synchrones & asynchrones) …

L’enjeu de ces mesures est la mise en place de campagnes de tests à des fins de sécurité et de maintenance préventive ou encore pour la qualification de produits finis après fabrication.

Notre appareil XDP II est un équipement portable permettant ces mesures sous tension ou hors tension et conformément à la norme IEC 60270. Le XDP II peut-être associé à de nombreux accessoires de Mesures Electriques : coupleur biphasé pour une mesure en différentiel, sonde différentielle à double spatules, sonde inductive, source alternative haute tension de 45 kV muni de son diviseur capacitif haute tension, logiciel d’analyse XDP soft …

L’appareil PDS complète le XDP-II pour la détection des décharges partielles dans les câbles et les accessoires de câbles.

L’appareil de mesure de décharges partielles XDP II, parfois appelé DADD (pour Détecteur de Défauts Diélectriques), utilisé avec le coupleur différentiel bi-phase XDP-012 permet la détection des défauts diélectriques dans les appareillages électriques MT et HT sous enveloppes métalliques.

Le coupleur différentiel XDP-012 pour appareillages électriques MT et HT sous enveloppes métalliques est une sonde utilisée avec notre appareil de mesure de décharges partielles XDP II – DADD présenté ci-dessus. Il utilise les sorties des diviseurs capacitifs haute tension pour détecter les anomalies électriques à l’intérieur des enveloppes. Il fonctionne en mode différentiel 3 fils pour la détection phase / terre ou phase / phase.

Les sondes différentielles à doubles spatules XDP-013 & 014 permettent de mesurer les décharges partielles sur les joints de câble et coudés de moyenne et haute tension. Le XDP-013 est adapté aux joints de câble isolés de type XLPE / EPR tandis que le XDP-014 prend en considération les différentes géométries des coudés de câble.

L’appareil XDP-II est complété par le PDS pour la détection des décharges partielles dans les câbles et les accessoires de câbles, par exemple dans les réseaux souterrains. Cet appareil, plus simple et plus abordable que le XDP II, convient aux compagnies d’électricité et à leurs sous-traitants. C’est un appareil de mesure à grand déploiement, efficace et rapide d’utilisation, qui vous aide à diagnostiquer les défauts dans votre réseau électrique.

Le banc de test XDP Test Kit est dédié aux laboratoires d’essais qui veulent faire de la mesure et de l’analyse de décharges partielles off-Line sur des équipements haute tension tels que des composants électroniques passifs ou actifs. Parmi ceux-ci notons les systèmes de commutation de puissance haute tension à base de transistors (IGBT, Thyristors), les bobinages de machines tournantes synchrones & asynchrones ou encore tous types de composants haute tension nécessitant une validation en décharges partielles.

LES EFFETS « CORONA »

Les effets « corona » apparaissent sur un conducteur porté à un potentiel électrique élevé. Le champ électrique à son voisinage peut devenir suffisamment intense pour provoquer l’ionisation des molécules de l’air. Il provoque une décomposition chimique qui cause une érosion et une détérioration des surfaces métalliques. Ce phénomène est appelé effet « corona » ou « couronne » et il se caractérise encore par une teinte bleutée riche en ultraviolets autour des conducteurs et émet un son parfois audible à l’oreille. L’une des conséquences de ce phénomène est la perte d’énergie dans les réseaux électriques et la réduction de leur durée de vie.

Le ULD-40 associé à quelques accessoires est un appareil portable servant à détecter la présence de signaux ultrasonores ou d’impacts acoustiques. Équipé de sa sonde parabolique il permet de détecter des bruits caractéristiques sur de grandes distances. Avec sa sonde à contact il facilite la détection d’activités anormales à l’intérieur de coffrets métalliques haute tension.

Le détecteur ULD-40 muni de sa parabole avec pointeur laser est un appareil portable servant à détecter la présence de signaux ultrasonores ou d’impacts acoustiques. Il aide à la localisation de défauts d’isolation ou de polluants sur des isolateurs dans les réseaux de transport haute tension. Dans les transformateurs de très haute tension il est possible de détecter la présence d’effets corona sur les céramiques isolantes et de déterminer quel isolateur a le plus de problèmes.

Le détecteur ULD-40 complété de sa sonde à contact ULD-406 est utilisé pour détecter et localiser les effets corona et les arcs électriques dans les appareillages électriques MT et HT sous enveloppes métalliques (cellules haute tension), les transformateurs, les condensateurs et les équipements haute tension sous coffret métallique.

LA MESURE DE MICRO RÉSISTANCES

La mesure de micro résistances intervient auprès de techniciens, d’ingénieurs ou de manufacturiers dans de très nombreuses applications industrielles, là ou il est nécessaire de contrôler des continuités dans des circuits électriques ou de qualifier des assemblages de pièces mécaniques par mesure ohmique. En général l’utilisateur s’attache à vérifier que la mesure ne dépasse pas un certain seuil de tolérance, au-delà la pièce peut partir au rebut ou être corrigée.

Parmi les applications notons le contrôle des soudures aluminothermiques pour les mises à la terre de voies ferrées ou des bâtiments construits avec des poutres métalliques, le contrôle des électrodes dans les alumineries, la vérification des contacteurs et des fusibles haute tension, la vérification de points de métallisation sur les ailes d’avions, le contrôle des balais de transmission de machines tournantes installées dans les pales d’éolienne, les tests de résistances d’enroulement dans les transformateurs de puissance  …

Les DRM-10A, DRM-10AV et DRM-1A sont des appareils de mesures ohmiques ou encore appelés micro-ohmmètres réalisant des mesures par génération d’impulsions respectives de 10 A et de 1 A. La mesure est basée sur le principe de 4 pointes, 2 pointes pour la source de courant et 2 pointes pour la mesure de tension. La résolution est aussi petite que 0.01 micro ohm dans le cas du DRM-10A. Ces appareils sont légers, maniables et simples d’utilisation, résistant aux chocs, ils conviennent à toutes les applications en chantier. Ils sont proposés avec de nombreux accessoires en standard ou en option : un chargeur de batterie, une batterie rechargeable, un ensemble de fils à pince alligator, une sonde exothermique, une sonde double pointe, des pinces Kelvin à ouverture de 19 mm ou 35 mm , un câble RS-232 avec un adaptateur USB, des pointes de rechange, une mallette de transport légère.

Le Micro-Ohmmètre AL-40 est dédié exclusivement aux contrôle des soudures aluminothermiques, il possède une sonde spécifique au format monobloc.

Le Micro-Ohmmètre WRT-10, communément appelé  testeur d’enroulement, est destiné à contrôler les enroulements et les connections dans les transformateurs de puissance.

Les DRM-10A et DRM-10AV sont des appareils de mesures ohmiques ayant des résolutions de 0,01 µOhms. Ils opèrent avec des impulsions de courant de 10 A, 250 mA et 5 mA qui sont ajustées automatiquement et qui ont une durée de 200 ms. Le modèle DRM-10AV est doté d’un avertisseur sonore qui indique la fin de la mesure et la validité du résultat.

Le DRM-1A est un Micro-Ohmmètre qui génère des impulsions de courant automatiques de 1 A, 100 mA et 5 mA pendant 200 ms. Avec sa résolution de seulement 1 µOhm il correspond à l’entrée de gamme de nos appareils de mesures ohmiques.

La paire de sonde à doubles pointes DRM-4015 est le modèle standard. Son ergonomie convient au plus grand nombre d’applications. Elle possède un entre-axes de 6,4 mm et est utilisée avec les appareils DRM-10A, DRM-10AV et DRM-1A.

La paire de sonde à doubles pointes DRM-4015-2mm offre toute la flexibilité requise pour vos contrôles de points de métallisation. Elle est une extension de la sonde standard DRM-4015 mais possède un entre-axes de 2 mm. Elle est utilisée avec les appareils DRM-10A, DRM-10AV et DRM-1A.

La pince Kelvin DRM-4015-17, avec son ouverture de mâchoire de 17 mm, convient pour des petits assemblages électriques tandis que la pince Kelvin DRM-4015-35, avec une mâchoire plus conséquente de 35 mm, est adaptée à de plus grosses surfaces de métaux. Elles sont utilisées avec les appareils DRM-10A, DRM-10AV et DRM-1A.

Le Micro-Ohmmètre AL-40 est destiné à contrôler les soudures exothermiques. Il a le même principe de fonctionnement que les DRM-10A et DRM-10AV mais se distingue par la génération d’un courant de 5 A et l’utilisation d’une sonde spéciale monobloc à quatre pointes DRM-4012. Il a également une résolution de 0,01 µOhms et il opère avec des impulsions de courant de 5 A, 250 mA et 5 mA qui sont ajustées automatiquement. Les autres performances sont identiques aux modèles DRM-10A.

La sonde monobloc à quatre pointes DRM-4012 a été spécialement conçue pour le contrôle qualité de soudures aluminothermiques. Elle possède une poignée permettant d’appuyer fort sur les 4 contacts. Elle fonctionne avec le micro ohmmètre AL-40.

Le Micro-Ohmmètre WRT-10 est destiné à contrôler les transformateurs de puissance. Parfois appelé « testeur d’enroulement », c’est un appareil de haute précision conçu pour vérifier que les raccordements électriques sont de bonnes qualité et que les changeurs de prises opèrent sans aléas.